• JSV

Paix aux orchidées, guerre au béton.

Le 24 janvier ont eu lieu deux événements majeurs de notre canton : D’une part la commémoration de l’indépendance vaudoise que l’Histoire a retenu être intervenue le 24 janvier 1798, d’autre part la victoire en première instance des zadistes du Mormont qui ont tou∙te∙x∙s obtenu des acquittements au tribunal de l’arrondissement de la Côte à Nyon. Si ces deux événements semblent être bien éloignés, ils ont pourtant en commun d’être des mouvements de révolte, de désobéissance civile, contre les oppressions d’un système dominé par un adversaire occupant le terrain aux dépens de la population locale. Entre le cimentier Holcim et l’envahisseur bernois de l’époque, beaucoup de similitudes dans la gestion des terres orientées vers un profit égoïste. Le 24 janvier se renouvelle donc dans sa signification de la victoire des droits fondamentaux et de la désobéissance civile comme outils pour construire un monde plus juste. Dans quelques décennies, peut-être célèbrerons-nous le 24 janvier en mangeant du papet vaudois dans des cabanes dans les arbres en souvenir des héro*ine∙s qui, aujourd’hui comme hier, ont osé se lever pour des valeurs de liberté, d’égalité et de solidarité avec l’ensemble du vivant!

23 vues0 commentaire