Victoires de la Gauche dans un contexte de révolution sociale et climatique

Suite aux résultats des votations fédérale du 27 septembre 2020, la Jeunesse socialiste vaudoise se réjouit de constater le refus du peuple des politiques néolibérales du parlement et appelle celui-ci à se reconnecter avec la population qu’il est supposé représenter.




En ce dimanche 27 septembre 2020, le peuple suisse a désavoué les décisions bourgeoises d’un parlement qui, bien visiblement, ne sait pas prendre de décision conforme à la volonté populaire. Le balayement des cadeaux fiscaux démontre que la population veut une participation juste et solidaire des plus riches, que le parlement refuse d’entendre, comme il l’a démontré vendredi dernier en se positionnant contre l’initiative de la Jeunesse socialiste, la 99%.

Le oui massif pour le congé paternité montre que la population suisse est favorable à une participation accrue et soutenue par l’État des pères dans la vie familiale, un pas essentiel pour tendre à l’égalité entre hommes* et femmes* dans les ménages et dans le monde professionnel. Ce large plébiscite laisse par ailleurs supposer qu’un véritable et ambitieux congé auraient sans aucun doute été acceptées. C’est pourquoi la Jeunesse socialiste vaudoise espère que la question de l’implication des deux parents dans la vie du ménage sera encore débattue dans les années à venir.

En ce qui concerne l’achat de nouveaux avions de combat, la très courte victoire de l’armée et du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et du sport (DDPS) montre que la place et le rôle de l’armée est à remettre en question. Des budgets et dépenses gigantesques pour une utilité toute relative, en particulier dans le contexte sanitaire et social actuel, voilà à quoi 49,86% de la population a dit non dimanche dernier. Il est grand temps pour nos élites politiques de revoir à la baisse la taille, les dépenses et le statut de cette institution d’un autre âge.

Le refus de la loi sur la chasse, elle, donne un message positif en matière de protection de la biodiversité suisse.

Quant au rejet massif de l’initiative xénophobe de l’UDC par le corps électoral, la Jeunesse socialiste vaudoise ne peut que s’enthousiasmer de voir que la population suisse réaffirme son envie de son ouverture à l’Union Européenne. Ceci dit, elle suivra attentivement les suites de négociation entre la confédération et l’UE, notamment en ce qui concerne la protection des salaires et des travailleurs·euses, pour une Europe sociale et non néo-libérale, une Europe pour les 99%.

Ces résultats laissent présupposer une issue positive aux votations de novembre, qui exigeront que les multinationales soient tenues responsables de leurs crimes et que la Suisse limite enfin sa participation au commerce d’arme – votations auxquelles la majorité bourgeoise du parlement s’oppose énergiquement.

Alors que la droite bourgeoise attaque sans cesse le concept d’État social, ces votations et les derniers mouvements sociaux ainsi que le soutien général à ceux-ci ont démontré que la population suisse arrive à saturation de ce démantèlement constant de l’État providence et de la politique des 1%. Il est grand temps que nos parlementaires cessent d’écouter les lobbys pour faire passer des politiques clientélistes et commencent à écouter celles et ceux qu’ils et elles sont supposé·e·s représenter : l’ensemble des personnes vivant sur le territoire suisse.

Pour plus d’information :

David Raccaud, porte-parole, 078 825 28 22

Léonore Vuissoz, secrétaire, 079 752 55 80

13 vues
Contact

Jeunesse socialiste vaudoise

Place Chauderon 5

CH-1003 Lausanne

@ info@jsv.ch

☎ 078 825 28 22 (David Raccaud, Porte-parole)

Nous faire un don

IBAN: CH55 0900 0000 1002 7125 7

CCP: 10-27125-7

En faveur de: Jeunesse Socialiste vaudoise (JSV), 1000 Lausanne

En vertu de nos principes de transparence, tous les dons égaux ou supérieurs à CHF 100.- sont publics.