Mon corps, ma décision.

02.02.2014

La Jeunesse socialiste suisse a lancé en décembre dernier une campagne intitulée « Mon corps ! Ma décision ! » et a publié à cet effet un site internet : www.mon-corps-ma-decision.ch. Parallèlement à cette campagne, la Jeunesse socialiste vaudoise souhaite montrer que chacun est libre de prendre ses propres décisions relatives à son corps. Une campagne visuelle a été lancée aujourd’hui sur les réseaux sociaux pour dénoncer la remise en question de cette liberté par de nombreuses initiatives rétrogrades qui mettent en danger le résultat de ces droits sociaux durement acquis.

 

 

« Je me battrai pour que les obstacles financiers soient supprimés en cas d’interruption de grossesses, je ne comprends pas comment d’autres veulent pouvoir décider de ce que je veux faire de mon corps. » a déclaré Diana-Alice Ramsauer, membre du Comité de la JSV.

 

Cette année, les milieux conservateurs s’attaquent à des droits que la JSV ne peut laisser disparaître. Le droit de décider de ce que nous faisons de notre corps, le droit d’apprendre à le connaître, le droit de faire ses propres choix sans discrimination sont touchés par des initiatives rétrogrades qu’il se doit de combattre. Ce 9 février, le peuple suisse votera sur l’initiative « Financer l’avortement est une affaire privée ». Ce droit a été acquis il y a de nombreuses années et permet aujourd’hui à des femmes aux grossesses non-désirées d’avorter en toute sécurité. Les femmes, qu’elles soient entourées de leur compagnon ou non, risquent de perdre ce droit d’avorter dans de bonnes conditions si cette initiative venait à être acceptée.

 

Deux autres initiatives inquiétantes seront également votées prochainement, dont une qui a été déposée en décembre 2013 :

  • Initiative « Protection contre la sexualisation à l’école maternelle et à l’école primaire »

  • Initiative « Pour le couple et la famille »


« Limiter le droit de s’informer sur sa sexualité et renforcer une discrimination envers une orientation sexuelle sont des retours en arrière que la JSV combattra avec force. Il n’est pas acceptable qu’en 2014 ces droits qui paraissent acquis soient remis en cause par une minorité conservatrice. » a déclaré Romain Pilloud, membre du Comité de la JSV.

Please reload

Derniers articles

October 27, 2019

Please reload

Archive
Please reload

Recherche par sujet
Contact

Jeunesse socialiste vaudoise

Place Chauderon 5

CH-1003 Lausanne

@ info@jsv.ch

☎ 078 891 39 41 (Camille Robert, porte-parole)