L’EPFL bientôt réservée à l'élite ?

24.01.2016

 

 

Dans la presse dominicale du 24 janvier le président de l’EPFL M. Patrick Aebischer annonçait une nouvelle hausse de taxes d’études. Celles-ci qui s’élevaient déjà à 1’200CHF doubleraient à 2’400CHF dès l’année 2017. Cette annonce fait écho à la décision du nouveau parlement – à majorité de droite – de réduire de 500 millions de francs suisses les budgets alloués à l’éducation et la recherche suisse.

La Jeunesse socialiste vaudoise, qui s’engage pour les jeunes et entre autres des étudiants, s’était déjà engagée en 2012 contre la précédentes augmentation des ces mêmes taxes d’études de l’EPFL, est scandalisée par cette nouvelle annonce.

Une telle hausse des taxes d’étude vient directement augmenter les budgets des étudiants. Selon l’OFS ses charges se montent en moyenne à 27’600 CHF par étudiant. En suisse, 75% des étudiants doivent avoir une activité rémunérée en parallèle à leurs études afin de compléter les bourses et apport familiaux.

Dans de telles conditions, cette augmentation vient prétériter – une fois de plus – l’accès aux études à toutes les classes sociales en suisse.

C’est pour ces raisons que la Jeunesse socialiste vaudoise, lance une pétition demandant au président de la confédération et chef du DEFR (Département de l’Economie, de la Formation et de la Recherche) M. Johann Schneider Ammann et le président de l’EPFL M. Patrick Aebischer, de :

Please reload

Derniers articles

October 27, 2019

Please reload

Archive
Please reload

Recherche par sujet
Contact

Jeunesse socialiste vaudoise

Place Chauderon 5

CH-1003 Lausanne

@ info@jsv.ch

☎ 078 891 39 41 (Camille Robert, porte-parole)