Un « écran de fumée » contre la classe moyenne et pour la classe aisée

27.02.2017

La Jeunesse socialiste vaudoise (JSV) a pris connaissance de la nouvelle initiative lancée par la droite vaudoise. Visant « soi-disant » à alléger la classe moyenne, l’initiative reste surtout un artifice électoraliste sans combat sur le long terme, complétée de cadeaux aux plus aisés.

 

« Baisser les impôts » - c’est en ces termes que la droite vaudoise définit son initiative qui vise à augmenter les déductions maximum pour primes d’assurance-maladie dans sa déclaration d’impôts.  Si les termes utilisés paraissent doux et soulageant pour la classe moyenne, la réalité de l’initiative est bien différente. L’initiative est un écran de fumée. En offrant une simple baisse d’impôts unique, la droite tente d’obstruer la lutte contre le lobby des assurances-maladies, responsables de l’augmentation abusive des coûts de la santé.

 

La JSV pointe du doigt les multiples problèmes de l’initiative, à commencer par son caractère de baisse unique, qui ne s’adapte pas à l’augmentation des primes d’assurance-maladie, qui pourraient dépasser les CHF 800.- en 2030 déjà.

 

« Les gens seront satisfaits dans l’immédiat, pendant une petite année.  Mais la réalité de l’augmentation des primes viendra très vite écraser cette mesure à court terme. En 2017, les primes ont augmenté de 4.5%. Sur une prime de CHF 300.-, cela représente plus de 160.- d’augmentation sur une année. Pour une personne qui gagne CHF 4500.- par mois, la mesure de la droite n’est utile que sur une année » - déclare Audrey Petoud, membre du comité directeur de la JSV.

 

L’initiative est également loin de l’image « d’équité » vendue par le PLR. En offrant des baisses d’impôts à toute la population, indépendamment de son revenu et de sa fortune, les riches contribuables bénéficieront des mêmes déductions que les gens dans le besoin. En bref, il s’agit d’une mesure qui augmente les inégalités déjà très importantes entre les plus pauvres et les plus riches.

 

La gauche a défendu pour les Vaudois-e-s la limitation des primes d’assurance-maladie en fonction du revenu. Ainsi, elles ne représenteront bientôt que 10% de celui-ci, tout dépassement étant complètement compensé par un subside, sur demande uniquement.

 

« Le PLR est hypocrite. Ses parlementaires fédéraux touchent des dizaines de milliers de francs pour siéger dans les conseils d’administration des grands assureurs et défendent leurs intérêts à longueur d’année. Ils ont soutenu une augmentation de la franchise minimum de l’assurance-maladie dernièrement, et font peser beaucoup sur les épaules de la classe moyenne. C’est un parti irresponsable. » explique Romain Pilloud, porte-parole de la JSV.

 

La JSV remarque en outre que l’initiative prévoit une autre mesure favorisant les personnes aisées, à savoir une possibilité de déduire plus d’intérêts de capitaux d’épargne qu’auparavant. Evidemment, cet élément, qui ne touche absolument pas la classe moyenne, n’a pas été mis en avant par les Jeunes Libéraux Radicaux.

 

Pour plus d'informations :

 

Romain Pilloud, porte-parole, 078 613 92 33, romain.pilloud@jsv.ch

Please reload

Derniers articles

October 27, 2019

Please reload

Archive
Please reload

Recherche par sujet
Contact

Jeunesse socialiste vaudoise

Place Chauderon 5

CH-1003 Lausanne

@ info@jsv.ch

☎ 078 891 39 41 (Camille Robert, porte-parole)