La JSV soutient les femmes, jeunes et de gauche.

21.01.2019

 

Lors de sa dernière assemblée générale, la Jeunesse socialiste vaudoise (JSV) a reçu les deux candidates de gauche au Conseil d’État vaudois. Convaincue par leurs programmes audacieux, la JSV a décidéde soutenir les deux candidates. Un message fort pour un engagement politique féminin. En voici les raisons.

 

 

Un débat démocratique permet une meilleure réflexion

Ce n’est un secret pour personne, la JSV défend le débat démocratique, la confrontation des idées et des opinions. C’est à force de débats, avec nos adversaires mais aussi avec nos alliés, que la réflexion progresse et que de nouvelles idées émergent. Il paraît donc essentiel àla JSV de permettre d’ouvrir ce débat, ce n’est que plus démocratique et donc plus juste.

 

 

Deux parcours admirables

Les deux candidates ont des parcours différents et pourtant ils nous parlent et nous inspirent.

 

Rebecca Ruiz est depuis bien des années engagée au PS. Elle a de l’expérience et défend des thèmes qui sont chers à la JSV. On peut noter son engagement en faveur de l’accès aux soins à toutes et tous dans de bonnes conditions ; pour cela elle s’oppose fermement à la menace de privatisation du CHUV. De plus, elle a su se saisir de thèmes nouveaux et peu débattus dans le milieu politico-médiatique, comme les violences obstétricales: une problématique qui pourrait bien toucher un nombre considérable de femmes* et qui ouvre un débat fondamental dans le rapport patient·es - médecin.

 

Anaïs Timofte est une candidature inattendue et combative. Elle débute et pourtant elle a une volonté solide de faire de la politique au-delà des sentiers battus. Alors que les jeunes sortent dans la rue pour manifester contre une politique climatique faible, voire inexistante, cette candidate propose des projets qui nous paraissent d'une actualité brûlante : transports publics gratuits et identification des grands pollueurs permettraient une lutte efficace du point de vue écologique et social. Finalement, elle se bat pour une meilleure démocratisation dans les entreprises, et des conditions de travail dignes ; ce sont des points qui ont toujours été défendus par la JSV.

 

Une convergence des luttes

Dans les propositions des deux candidates, il y a des points communs, des combats qui se ressemblent et que la JSV porte aussi. Il nous semble que le fait que deux femmes jeunes et de gauche se présentent pour ce poste au Conseil d’État est une excellente nouvelle pour la nouvelle génération de politicien·ne·s qui arrive !

 

 

 

Pour plus d'informations :
Audrey Petoud, porte-parole, 0796376095, audrey.petoud@jsv.ch

Samuel De Vargas, secrétaire, 0764368975, samuel.devargas@jsv.ch

Please reload

Derniers articles

October 27, 2019

Please reload

Archive
Please reload

Recherche par sujet
Contact

Jeunesse socialiste vaudoise

Place Chauderon 5

CH-1003 Lausanne

@ info@jsv.ch

☎ 078 891 39 41 (Camille Robert, porte-parole)