Vevey: une place pour les piétons et moins pour les voitures

 

 

Les Jeunes Vert-e-s Vaudois-e-s (JVVD) et la Jeunesse socialiste vaudoise (JSV) appellent à rejeter la construction d'un parking souterrain à la place du marché de Vevey et préfèrent le projet de la ville, plus équilibre.

 

L'initiative du comité "maplace.ch" donne une fausse solution à un vrai problème. En effet, enterrer un parking souterrain à cet endroit aura pour effet d'aspirer les voitures vers la place du marché, empirant de cette manière le trafic au centre-ville. Pragmatique, le projet de la ville prévoit la construction de places de parking derrière la gare, proche des grands axes de communication.

 

De plus, le projet de la ville, (bien nommé "d'amour et d'eau fraîche") déjà ficelé et avant-gardiste, rend la place du marché aux piétons et adapte la ville à la mobilité de demain. Les petits commerçants installés aux abords de celle-ci en profiteront et l'économie locale avec. De plus, la construction d'un parking souterrain pendant plusieurs années aurait des conséquences désastreuses sur les petits commerçants. La Fête des Vignerons et ses quelques mois de travaux ayant déjà été sujets à de fortes critiques de la part de ceux-ci. Lancer des années de travaux serait rédhibitoire.

 

Finalement, les jeunes Vert-e-s Vaudois-e-s et les jeunesses socialistes vaudoises refusent une initiative ancrée dans le passé et se tournent résolument vers l'avenir en soutenant le projet de la municipalité plus écologique, plus intelligent et plus pragmatique.

 

 

Pour la Jeunesse socialiste vaudoise

Audrey Petoud, 079 637 60 95

Margarida Janeiro, 078 796 39 90

 

Pour les Jeunes Vert-e-s vaudois-e-s

Rémi Muyldermans, 076 531 74 71

Oleg Gafner, 079 956 77 35

 

 

Comitédu NON au parking souterrain

Projet de la ville de Vevey

 

Please reload

Derniers articles

October 27, 2019

Please reload

Archive
Please reload

Recherche par sujet
Contact

Jeunesse socialiste vaudoise

Place Chauderon 5

CH-1003 Lausanne

@ info@jsv.ch

☎ 078 891 39 41 (Camille Robert, porte-parole)