Pour un questionnement du système

Réunie en Assemblée annuelle le 14 décembre dernier à Lucens, la Jeunesse socialiste vaudoise (JSV) a décidé, à l’unanimité, de soutenir la candidature de la Grève du Climat à l’élection complémentaire au Conseil d’Etat du 9 février prochain. Celle-ci incarne l’image d’une jeunesse politisée et engagée, mobilisée tout au long de l’année 2019 pour des thématiques qui nous sont chères.

 

Depuis ses débuts, la Grève du Climat (GdC) a pu compter sur le soutien actif des membres de la JSV. Etant nous mêmes un mouvement de jeunes, militant aussi pour la protection du climat et de la biodiversité,nous nous reconnaissons pleinement dans ce mouvement. En participant aux marches depuis janvier, mais aussi à leur organisation, nos membres ont pu contribuer activement à son développement et à sa portée. Aujourd'hui, il nous semble évident de soutenir cette candidature, le mouvement ayant déjà proposé des solutions ambitieuses au travers de son plan climat et pouvant être portées au niveau de l’exécutif vaudois.

 

Par ailleurs, la JSV s’est également reconnue dans les valeurs féministes et sociales de la GdC : comme celle-ci, nous sommes pour l’avènement d’une société alternative et anticapitaliste et nous luttons contre le patriarcat et les inégalités globales. “Le système que veut changer la Grève du Climat, c’est bien celui du capitalisme néolibéral, extractiviste et prédateur, qui gangrène nos sociétés depuis aujourd’hui plus de deux siècles, explique Léon de Perrot, Porte-parole de la JSV. Tant que le capitalisme survivra, soutenu par ses agents économiques à l’instar des multinationales ou politiques comme le bloc bourgeois, il n’y aura pas de transition écologique et solidaire.”

 

Cette candidature promeut également une alternative au système politique actuel : en remettant la population au centre du processus de décisions et en promouvant des idées – et non une personne –, la Grève du Climat propose de repenser ce système. Le collectif promeut ainsi une démocratie participative, affranchie des enjeux de pouvoir et du lobbyisme omniprésent des sphères économiques.

 

Il est pour nous insensé d’accepter une élection tacite de la libérale-radicale Christelle Luisier. Le PLR a prouvé notamment par ses votes au parlement que le système qu’il défend est en porte-à-faux avec la direction à mener face à l’urgence climatique et aux inégalités croissantes. La candidature de la GdC, par ses positions sur l’économie sociale et solidaire, sa collaboration à la cause féministe et son point de vue internationaliste, propose une alternative anticapitaliste et responsable correspondant totalement aux luttes que mène la JSV.

 

Pour toutes ces raisons, la Jeunesse socialiste vaudoise appelle à voter pour la candidature de la Grève du Climat à la complémentaire du Conseil d’Etat vaudois.

 

 

Pour plus d'informations :
Kelmy Martinez, Membre du comité directeur, 078 735 53 93
Margarida Janeiro, Coordinatrice, 078 796 39 90
Léon de Perrot, Porte-parole, 079 948 28 78

 

 

Jeunesse socialiste vaudoise | Pl. Chauderon 5, CH-1002 Lausanne | info@jsv.ch

Please reload

Derniers articles

October 27, 2019

Please reload

Archive
Please reload

Recherche par sujet
Contact

Jeunesse socialiste vaudoise

Place Chauderon 5

CH-1003 Lausanne

@ info@jsv.ch

☎ 079 948 28 78 (Léon de Perrot, Porte-parole)